L’Arbre de vie

Ce mois-ci, je vais vous parler de l’Arbre de vie, et surtout, vous expliquer comment aider votre enfant à réaliser son propre Arbre de vie, pour autant bien évidemment qu’il soit motivé pour cela. Cela doit être une belle expérience et non une obligation !

De quoi s’agit-il ?

Je ne vais pas vous parler du contexte dans lequel cet outil thérapeutique a été mis au point, car ce n’est pas le but de cet article, d’autant plus que, depuis son origine, il a été adapté pour pouvoir être utilisé dans tout coaching, que ce soit par ailleurs avec un adulte ou avec un enfant.
Il s’agit d’un outil basé sur les pratiques narratives, qui sont une thérapie développée dans les années 80 et 90 par des psychologues australiens.
En résumé, la personne accompagnée est invitée et aidée à raconter une histoire qui n’est pas uniquement focalisée sur ses problèmes et ses souffrances, mais qui parle surtout de ses espoirs, de ses compétences, de ses rêves et projets, bref à raconter une histoire encourageante et dynamisante !

Pourquoi l’utiliser ?

Cet outil de coaching présente une formidable richesse et un grand potentiel à aider les personnes à se relier à leurs forces et à leurs ressources, tant internes qu’externes.
Il peut donc être utilisé pour de multiples raisons, notamment :

  • Donner du sens à son parcours ;
  • Pouvoir se projeter dans l’avenir ;
  • Reconnaître ses compétences et ses ressources ;
  • Développer sa confiance en soi ;
  • Porter un regard bienveillant sur soi-même.

Concernant plus particulièrement les enfants, j’ai déjà précisé dans un article précédent (Le conte du jardin du roi) que ceux-ci ont parfois des paroles dures envers eux-mêmes car ils ont tendance à ramener tout à eux (les remarques, les moqueries, …). Ils sont très dépendants du regard de l’autre, et ils se sentent parfois limités dans leurs compétences, ce qui peut les décourager ou les pousser à en faire trop.
Tout cela n’a rien d’anormal étant donné que leur cerveau n’est pas encore complètement mature, que leur estime personnelle est toujours en construction et qu’ils ont encore tant de choses à apprendre !
Notre tâche en tant qu’adultes, c’est de les aider à bien grandir, à se construire et à s’épanouir.
Et il y a de multiples techniques et outils pour cela, dont notamment la réalisation par l’enfant de son Arbre de vie.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Il s’agit d’un outil extrêmement simple à utiliser, puisqu’il consiste à dessiner un arbre et à y inscrire quelques mots clés.
La plupart des enfants aiment dessiner et seront donc en principe motivés pour se prêter à cet exercice.
Les différentes parties de l’arbre sont utilisées comme métaphores pour représenter les différents aspects de notre vie. Et chaque partie de l’arbre a un rôle important, chaque partie est essentielle.
Chaque élément va être dessiné puis annoté à l’aide de questions spécifiques, qui peuvent donc, le cas échéant, être adaptées.
Aujourd’hui, je vous propose d’aider votre enfant à réaliser son Arbre de vie de façon classique.
Je vous suggère de prendre une feuille d’au moins un format A4 ou même plus grand, et aussi de prendre des crayons et marqueurs de toutes les couleurs, pour que l’enfant puisse exprimer toute sa créativité.
L’arbre doit être réalisé partie par partie, en laissant l’enfant travailler à son rythme.
Je sais par expérience que pour certains, ce sera rapide mais que d’autres auront besoin de plus de temps de réflexion et c’est très bien ainsi …. Que chacun y aille à son propre rythme !

Les différentes parties de l’arbre

Les racines

Assez logiquement, la première partie à dessiner au bas de la page, ce sont les racines.
Elles représentent les histoires passées.
Certains vont dessiner de grandes racines, d’autres seront plus petites, il peut y en avoir beaucoup ou peu, et l’enfant peut les dessiner de la couleur qu’il souhaite, comme pour chacune des parties suivantes. Il doit juste laisser un peu de place pour pouvoir y inscrire quelques mots.
Une fois les racines dessinées, vous allez alors inviter l’enfant à y inscrire des mots clés, et pour l’aider, vous pouvez lui poser les questions suivantes :
D’où viens-tu ? Quelles sont tes origines ? Qu’est ce qui, dans ton histoire, a influencé ta vie (les personnes, les lieux, les objets, …) ? Quels sont les endroits où tu étais heureux ? Quelles étaient tes activités favorites ?
Cela l’aidera à inscrire les mots qu’il souhaite dans les racines de son arbre.

Le tronc

Votre enfant va maintenant pouvoir tracer une ligne représentant le sol et dessiner le tronc de son arbre. Attention, uniquement le tronc, nous ne sommes pas encore aux branches.
Le tronc représente ses forces, ses compétences, ses talents, ses qualités.
A nouveau, une fois le tronc dessiné, vous allez alors inviter l’enfant à y inscrire des mots clés.
Si le tronc est épais, il peut les noter dedans, mais si le tronc est étroit, ce n’est pas grave, il peut les noter à côté.
Pour l’aider, vous pouvez lui poser les questions suivantes :
De quoi es-tu fier ? Qu’aimes-tu faire ? Que sais-tu faire ? Quelles aides apportes-tu aux autres ? Quelles sont tes qualités ? Quelles sont tes plus belles réussites, tes succès ? Qu’apprécie-t-on chez toi ?

Les branches

L’enfant va ensuite dessiner les branches de son arbre, sans feuillage pour le moment.
Ces branches, elles représentent ses projets, ses rêves.
L’enfant va ensuite y inscrire des mots clés, qui répondent aux questions suivantes : Quels sont tes rêves, tes projets, tes espoirs, peu importe que leur réalisation soit proche ou lointaine ? Plus tard, que souhaites-tu faire dans la vie ?

Les feuilles

L’enfant va pouvoir maintenant dessiner, toujours comme il le souhaite et de la couleur qu’il souhaite, les feuilles de son arbre. On les appelle aussi le club de soutien car ces feuilles représentent les personnes (vivantes ou décédées, voire même de la fiction) qui sont ou ont été pour lui des ressources, celles sur qui il va pouvoir compter pour réaliser ses rêves.
Avec le tronc, il s’agissait des ressources internes, maintenant avec les feuilles, ce sont les ressources externes sur lesquelles l’enfant va pouvoir compter.
Pour l’aider à identifier ces personnes, voici quelques questions :
Quelles sont les personnes qui comptent pour toi, qui t’ont fait ou qui te font du bien, qui te soutiennent, te rendent heureux ? Quelles sont les personnes qui t’ont soutenu, encouragé à différents moments de ta vie ? Quelles sont les personnes qui te font sentir plus fort ? Quels sont les héros qui t’inspirent dans la vie ?

Les fruits

Et enfin nous arrivons à la dernière étape car l’arbre est un arbre fruitier ! Vous pouvez donc inviter votre enfant à y dessiner de jolis fruits.
Ces fruits représentent les cadeaux que la vie lui a apportés.
Cela peut être de grands évènements ou de petites choses.
Cela peut même être parfois une épreuve qui a été difficile à vivre pour lui mais de laquelle il est sorti grandi.
Une fois les fruits dessinés, l’enfant va ensuite y inscrire des mots clés, qui répondent aux questions suivantes :
Quelles opportunités, quelles chances, as-tu eues dans ta vie : aides reçues, actes d’amour ou de générosité, des paroles, des événements qui ont eu un impact positif sur toi, qui t’ont fait du bien ?

Et ensuite ?

Alors voilà, j’espère que votre enfant et vous avez maintenant sous les yeux un magnifique arbre !
Et chaque arbre est unique comme chaque personne l’est !
Dans le cadre d’un accompagnement, le coach fait avec la personne un débriefing de son arbre, l’invite à le raconter, à passer de l’abstrait des mots au concret en lui demandant de raconter des exemples ou des expériences qui illustrent les mots clés qui ont été notés.
Cela permet d’interroger la personne sur ses premières impressions par rapport à son arbre, ses premières réflexions, son ressenti, pendant et après …. Par exemple de voir si certaines parties de l’arbre ont été plus difficiles à réaliser et pourquoi….
Rien ne vous empêche de réaliser la même chose, mais seulement si l’enfant le souhaite, il ne faut surtout pas l’obliger ! Mais vous pouvez lui proposer de vous raconter son arbre, ou certaines parties seulement, de lui demander s’il a aimé cette expérience, ce qu’il a ressenti en dessinant et annotant son Arbre de vie, si cela a été facile ou difficile pour lui, s’il a appris des choses ou eu des surprises….
C’est un formidable outil pour aider l’enfant à reprendre confiance en lui, à se reconnecter à sa vie, à ses projets, à prendre conscience de ses ressources et des cadeaux que la vie lui a déjà offerts.
Vous pouvez l’inviter à ranger son arbre dans un endroit où il pourra y avoir facilement accès (pourquoi pas le fixer à un mur de sa chambre ou de son bureau ?) et l’inviter à y ajouter ultérieurement de nouveaux mots clés s’il le désire.
Vous pouvez aussi faire de cet outil une belle expérience familiale. Chaque membre de la famille réalise son Arbre de vie, puis, affichés les uns à côté des autres, vous aurez ainsi une merveilleuse forêt ! Chacun sera libre de raconter ce qu’il veut de son arbre, mais dans tous les cas, cela va renforcer la cohésion familiale et permettre à chacun de se rendre compte, qu’ensemble, on est plus fort !
Quoi qu’il en soit, félicitez votre enfant pour ce qu’il vient d’accomplir car c’est un formidable travail sur lui-même qu’il vient de réaliser !

Un avis sur « L’Arbre de vie »

  1. Merci pour cet article, une méthode inspirante et qui permet à chaque individu de prendre conscience du caractère unique de sa personnalité, de son histoire, de ses aspirations.
    Pas uniquement réservée aux enfants selon moi !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Alain Orsot Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :