Aider les enfants à découvrir et mieux vivre leurs émotions


Introduction

Il n’est pas facile pour les enfants de bien comprendre les émotions qu’ils ressentent, de les interpréter, de les exprimer, ou même de les gérer.

L’objectif de cet article est tout d’abord, de vous aider, en tant que parents ou enseignants, à expliquer aux enfants de manière claire et simple, ce que sont nos émotions et leur utilité dans notre vie quotidienne et, ensuite, de vous proposer quelques idées d’outils qui peuvent être utiles et ludiques, tant pour vous que pour eux.
Ce sera, pour l’enfant et pour vous, un beau travail de découverte !

C’est quoi au juste, une émotion ?

C’est un état affectif, c’est quelque chose que l’on ressent. Les émotions font partie de nous, elles colorent notre vie.
Les émotions ne sont ni négatives, ni positives. Cependant, elles ont une tonalité : agréables ou désagréables. Elles peuvent donc être des ressources ou des limites.
Les 4 principales émotions sont la joie, la tristesse, la colère et la peur. Leur intensité peut être très variable. Ainsi, pour la peur, on peut être apeuré ou terrorisé. C’est pourquoi il y a beaucoup de mots de vocabulaire pour désigner les émotions, mais chaque appellation peut être reliée à l’une des 4 principales émotions.
Les émotions surviennent à tout moment et nous en éprouvons plusieurs chaque jour, que l’on soit un enfant ou un adulte.
Les émotions durent très peu de temps. L’amitié, par exemple, est un sentiment et non une émotion car une émotion ne dure pas alors qu’un sentiment dure plus longtemps, parfois toute une vie.

Qu’est-ce qui est à l’origine des émotions ?

Le déclenchement d’une émotion est très rapide. Une émotion apparaît dès qu’un événement revêt une signification particulière à nos yeux. On appelle cet évènement un élément déclencheur.
Les éléments déclencheurs d’une émotion sont nombreux. Ils peuvent être externes (une naissance, la beauté d’un paysage, un sourire, une réussite, une injustice, un bruit suspect, un danger, etc.) ou internes (une pensée, un souvenir, un rêve).
Face à un élément déclencheur, tout le monde ne ressent pas forcément la même émotion. Cela dépend notamment de notre vécu et de nos expériences passées.
Les émotions se manifestent physiquement car elles se lisent sur notre visage et dans notre posture. Ainsi, elles provoquent des réactions automatiques de notre corps : tremblements, rougeurs, boule dans la gorge, muscles tétanisés, jambes en coton, pouls qui s’accélère, respiration difficile, mâchoire serrée, transpiration importante, impression de bouillir intérieurement, pleurs, sursaut, etc.

A quoi servent les émotions ?

Les émotions sont absolument indispensables à notre vie. Elles ont plusieurs fonctions essentielles : elles nous informent, guident nos comportements et nous aident à communiquer.

Informer

Tout d’abord, les émotions nous informent sur nos besoins fondamentaux.
Nous avons tous des besoins fondamentaux. Ils sont de deux types. Tout d’abord, les besoins physiologiques : boire, manger, dormir, respirer, etc. Ensuite, les besoins psychologiques : se sentir en sécurité, se sentir compétent, besoin d’autonomie, besoin de reconnaissance, besoin de liberté, besoin de plaisir, besoin d’amour, besoin de justice, besoin de sens, besoin de détente, besoin de respect, besoin de contacts sociaux, besoin d’appartenance, besoin d’accomplissement personnel, etc.
Les émotions s’enracinent dans des besoins qui sont ou non satisfaits. Si nous éprouvons une émotion déplaisante, c’est le signal qu’un de nos besoins n’est pas satisfait. Un changement est donc nécessaire, nous allons devoir agir en conséquence.
Les émotions sont donc porteuses d’un message qui nous invite à réfléchir sur la satisfaction de nos besoins, sur ce que nous pouvons faire pour les satisfaire. Un besoin insatisfait suscite une émotion qui nous informe sur ce qui est important pour nous. Nous pouvons donc utiliser nos émotions pour mieux prendre soin de nous.

Guider

Ensuite, les émotions nous poussent à l’action et améliorent notre adaptation à l’environnement.
Chaque émotion est assortie d’une tendance à agir de telle ou telle manière, pour mieux nous adapter à la situation qui l’a déclenchée.
La joie est l’émotion agréable par excellence. Elle est indissociable du sourire, de la bonne humeur, de la gaieté, du bonheur… des larmes aussi parfois.
Elle suscite un certain niveau d’excitation, elle incite au partage, nous amène à communiquer, à être aussi plus ouverts et attentifs lorsque nous la décodons chez autrui.
La tristesse peut être déclenchée par la perte d’une être cher, une séparation, un échec, une déception, etc.
Elle entraîne le repli sur soi, les larmes, la recherche de soutien ; elle suscite chez les autres l’attention, la bienveillance, l’empathie (la faculté de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent), elle nous permet de réaliser ce qui compte pour nous.
La peur est déclenchée par de multiples causes : la maladie, un deuil, un défi, une rupture, un changement important, une menace, etc.
Elle est une alliée, elle agit comme un signal d’alarme qui nous informe d’un danger ou d’une menace potentielle. Elle nous prépare à la fuite, à affronter le danger ou encore à se cacher. Elle nous permet donc d’éviter les situations dangereuses et de réagir plus vite en cas de menace.
La colère est une réaction à la frustration et au sentiment d’injustice. Elle provient du sentiment d’avoir été, intentionnellement ou non, agressé, lésé ou offensé.
Elle signale aux autres notre désir de justice et de réparation, notre volonté d’être respecté, et les limites à ne pas dépasser. Elle nous pousse à défendre nos droits et nos limites.

Communiquer

Enfin, les émotions nous aident à communiquer.
Les émotions se lisent sur nos visages et dans nos postures. Elles sont visibles par tous. Elles nous permettent ainsi de mieux communiquer avec les autres.
Extériorisées à travers nos expressions, elles informent les autres sur notre ressenti (sympathie, rejet, colère), sur nos intentions (coopération, agression) et sur nos motivations (comportement d’approche ou d’évitement). Elles permettent ainsi aux autres de savoir comment nous aborder et nous traiter en retour.
Les émotions nous informent rapidement sur l’état de notre relation avec une personne, sur ses besoins et nous permettent d’orienter nos comportements.
Les émotions que nous ressentons ou que nous détectons chez les autres vont nous servir de guides, permettre de créer du lien et entrer plus facilement en empathie.

Aider les enfants

Vous l’avez compris, il est essentiel de faire comprendre à un enfant qu’il a le droit d’éprouver et d’exprimer ses émotions à partir de maintenant et tout au long de sa vie. Il ne faut surtout pas nier les émotions et les ressentis des enfants, mais au contraire, les aider à les repérer, les interpréter et adopter une réaction appropriée. Et pour cela, rien de tel que le dialogue !
Tout le monde a le droit de montrer ses émotions. C’est ce qui nous rend humain.
Et poser des mots sur ses émotions en atténue les effets. Une émotion exprimée devient moins intense.
Être à l’écoute de soi, accueillir et décoder ses émotions, permet une meilleure ouverture, une meilleure écoute et compréhension de l’autre.
Gérer ses émotions, c’est apprendre à mieux vivre avec ses émotions, c’est tirer le meilleur parti de nos émotions.
Nous avons vu que toutes les émotions étaient essentielles, qu’elles étaient porteuses d’un message, mais cela ne veut pas dire qu’il faut les laisser nous envahir à tout moment.
Le plus souvent, nous gérons nos émotions de manière inconsciente et automatique, mais ce n’est pas toujours le cas.
Parfois il faut savoir adapter nos émotions au moment et à l’endroit dans lequel nous nous trouvons. C’est important si nous voulons éviter de blesser quelqu’un ou d’être considéré comme impoli.
Les émotions entraînent parfois des comportements qui sont inadaptés.
Par exemple, à chaque fois qu’un enfant est en colère, il ne peut s’empêcher de frapper et ce comportement perturbe la qualité de ses relations avec ses proches.
Pour vivre une vie épanouie, nous devons apprendre à gérer et maîtriser nos émotions lorsque c’est nécessaire. Nous devons apprendre à réagir de manière constructive et adaptée.
La colère en particulier est une émotion qu’il est parfois difficile de gérer et qui peut être très compliquée à exprimer pour certains enfants.

Quelques outils

Film

Le film d’animation Vice versa, Pixar, 2015
Un film brillant, superbement imagé, qui nous plonge au cœur des émotions d’une petite fille de 11 ans. A voir absolument ! Pour petits et grands …

Histoire

Le conte magique de Camille Griselin, que l’on trouve facilement sur internet
Un très beau conte thérapeutique pour aider les enfants dans la découverte des émotions, et surtout pour leur enseigner l’importance de savoir les exprimer

Livres

Il existe de nombreux livres pour faire découvrir les émotions à nos p’tits loups. J’ai choisi de vous en citer 5, pour leurs qualités mais aussi pour balayer différentes tranches d’âge :

  • Anna Llenas, La couleur des émotions, Ed. Quatre Fleuves, 2014 (3 à 5 ans)
  • Cristina Nunez Pereira et Rafael Valcaral, Au fil des émotions, Ed. Gautier Languereau, 2016 (5 à 9 ans)
  • Isabelle Filliozat, Les cahiers Filliozat, mes émotions, Ed. Nathan, 2016 (5 à 8 ans)
  • Janan Cain, Tourbillon d’émotions, Ed. Scholastic, 2008 (4 à 9 ans)
  • Eléonore Thuillier, Le loup qui apprivoisait ses émotions, Ed. Auzou, 2017 (à partir de 3 ans)
Jeux de cartes

Il existe également de nombreux jeux de cartes pour aider les enfants à comprendre et apprivoiser leurs émotions. Vous en trouverez facilement en librairie ou sur internet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :